Voyage au perou
Version française Version espagnole Version anglaise
DIVERS
...


GRANDES VILLES PERUVIENNES

Lima (capitale)
Lima fut fondée par Pizarro le 05 janvier 1535 sur l'emplacement d'une ancienne agglomération indienne où sont encore visibles des ruines précolombiennes, d'ailleurs à 30 km se trouve le site religieux le plus important de la région côtière. Lima se trouve de mai à octobre sous une couche de nuages bas et  porteurs d'humidité, en revanche les mois de novembre à avril sont agréables.
Au début du 17éme siècle Lima n'avait que 25.000 habitants, La population actuelle compte entre 8 et 10 millions d'habitants.
On commence généralement la visite de Lima par la plaza de Armas. Cette place aux belles proportions constitue véritablement le coeur historique de la cité. La plupart des monuments remontent aux 16 & 17éme siecles. Le style baroque, que partage la majorité d'entre eux, religieux ou civils, assure l'originalité et l'unité de ce cadre architectural hispano américain.
L'église de Santo Domingo, remaniée au XVIIème siècle, renferme les tombes de Santa Rosa de Lima, la première sainte des Amériques et de San Martin de Porres, tous les deux très populaires au Pérou.
L'église et le couvent de San Francisco, le chef d'oeuvre de l'art religieux de Lima. L'église datant du XVIème-XVIIème siècle est le seul bâtiment de la ville à avoir survécu aux terribles tremblements de terre de 1687 et 1674.
Lima est riche en musées : Le Musée National d'Anthropologie et d'Archéologie : magnifiques collections de céramiques Chavin, Nazca, Mochica, Chimu. Ses salles renferment de précieux tissus, des momies, des sculptures, des quipus incas.
Le Musée de l'Or, avec celui de Bogota, est le plus important musée de l'or d'Amérique. Belle collection d'objets rituels et de bijoux d'or, pré-incas et incas. Nombreuses pièces de l'époque Mochica et Chimu : vases, diadèmes, pectoraux, masques colliers.
Le Musée Larco Herrera, le Musée Pedro de Osma, le Musée Amano, le Musée de la Nacion, etc...

Cuzco
Cuzco signifie «le nombril» en Quechua. Les Incas pensaient que le nombril est le centre de toute vie, et Cuzco était pour eux l'ombilic du monde. La capitale de l'empire Inca que les conquistadores découvrirent en 1533 abritait 100.000 habitants, Cuzco conserva une certaine influence pendant les quelques dizaines d'années qui suivirent la conquête ensuite elle entama un long déclin.
Brusquement tirée de l'oubli par la découverte de Machu Picchu en 1911, c'est aujourd'hui une véritable capitale touristique, point de départ de toutes les excursions vers la vallée sacrée et porte d'accès à l'Amazonie.
La caractéristique la plus frappante de Cuzco est son architecture, d'énormes murs aux pierres parfaitement ajustées sans aucun mortier témoignent du génie artistique et technique de ce peuple. La plaza de Armas est le lieu idéal pour partir à la découverte de cette ville surprenante.
La cathédrale qui marie l'architecture baroque espagnole et l'admirable travail de la pierre propre aux Indiens, l'Eglise El Triunfo, l'Eglise de la Compania, le temple du soleil ...
Dans la calle Loreto s'élève, sur les vestiges d'un autre site sacré des Incas, le couvent de Santa catalina. Il y a 5 siècles ce lieu était déjà habités par des femmes cloîtrées (3.000 femmes et jeunes filles choisies pour leur beauté et leur naissance)
A 3 km au nord de Cuzco se dressent les imposants vestiges de la forteresse de Sacsayhuamán, témoin du génie constructeur des Incas. Edifiée à l'aide de blocs mégalithiques (certains pèsent plus de 15 t).
Pisac à 32 km au nord de Cuzco est le site archéologique Inca le plus complet après Machu Picchu. En dehors de ses célèbres ruines, Pisac est aussi renommé pour son marché dominical.
Chincheros à 30 km de Cuzco présente une grande homogénéité architecturale, et ses habitants restent attachés aux coutumes ancestrales, on y pratique encore le troc sur le marché dominical.
Urubamba, village campé dans une vallée verdoyante au pied de l'impressionnante cordillère de l'Urubamba.
Ollantaytambo à 72 km de Cuzco est un charmant village Indien. C'est une occasion unique de voir comment était organisée une cité Inca, car les maisons modernes se sont insérées dans le tissu urbain ancien sans en modifier le tracé.

Arequipa
Arequipa est située à 1000 kilomètres de Lima et à une altitude de 2325 m dans les montagnes andines et au pied du volcan Misti. Sous un climat tempéré et sec, cette jolie ville fondée en 1540 par Don Garcia manuel de Carbajal, est pratiquement construite de sillar, pierre volcanique blanche. C'est pourquoi Arequipa s'appelle la ville blanche. Avec un million d'habitants, Arequipa est la deuxième plus grande ville du Pérou. La place principale, la plaza de Armas est la plus belle du pays et peut-être d'Amérique du Sud. La magnifique Catedrale et les centres commerciaux sont dans le modèle colonial. De nombreuses églises, maisons et couvents d’architecture coloniale ont été restaurés et sont désormais ouverts au public. Le gigantesque monastère de Santa Catalina nous ouvre ses portes et nous livre bien des secrets. Avec son éternel ciel bleu, son soleil splendide et sa verte campagne, elle sait conquérir le cœur des voyageurs par la douceur de son climat et la beauté de son architecture.

Puno
Situé sur la rive ouest du lac Titicaca, à 3810 m, berceau du fondateur de l'empire inca, Manco Kapac, capitale du département du même nom, troisième en ordre de grandeur du Pérou, Puno se trouve sur le plus haut plateau andin de toute l'Amérique du Sud. La ville de Puno fut fondée par le vice-roi Conde de Lemos, le 3 de novembre 1668, sous le nom de San Carlos de Puno (Saint-Charles de Puno), en hommage au roi d'Espagne, Charles 11 "l'envoûté" et grâce à l'existence des célèbres mines d'argent du mont Laicacota qui enrichirent les coffres royaux durant la période coloniale.

.

accueil | contact | Horizo dans vos favoris | Echange de liens
Copyright © 2001-20
17 Horizo.com - Tous droits réservés.