Voyage au Venezuela
Version française Version espagnole Version anglaise
DIVERS
...
VENEZUELA
GRAN SABANA - DELTA DE L'ORÉNOQUE - CARAÏBES


GRAN SABANACe voyage au Venezuela effectué en septembre 99 m'a conduit d'abord aux confins du Brésil et de la Guyana, dans le monde étrange des tépuys, superbes montagnes tabulaires dominant la Grande Savane, une vaste région restée longtemps inaccessible.
C'est ensuite l'exploration en pirogue du labyrinthe aquatique au Delta de l'Orénoque, puis la découverte de la presqu'île de Paria et de ses plages de la cote Caraïbe.

 

GRAN SABANA et RORAIMA

TEPUY RORAIMALe Vénézuéla compte dans sa région sud-est un site remarquable et unique au monde composé d'une quarantaine de Tépuyes entourés de 9 fleuves, c'est la "Gran Sabana". Ce sont d'immenses étendues d'où surgissent de majestueux blocs rocheux, appelés également "roche mère" ces montagnes seraient les plus anciennes sur notre bonne vieille planète !
Le mont Roraima (2810m) est le plus élevé et le plus caractéristique des Tépuys.

TEPUY RORAIMAVers 1880 une série de conférences fut donnée à Londres par le botaniste Everard Im Thurn, premier occidental à avoir escaladé le mont Roraima. L'auditoire fut captivé lorsque celui-ci expliqua que le large sommet de ce bloc rocheux abritait des espèces végétales et animales qui n'avaient pas eu la moindre interaction avec le reste du monde depuis des millions d'années.
Il se trouve que le romancier sir Arthur Conan Doyle était présent lors de ces conférences, fasciné par ce récit, le père de Sherlock Holmes publia en 1912 The Lost World ("un monde perdu").

SOMMET RORAIMALe village de Paratépuy est le point de départ du raid vers le Roraima. Deux jours de marche à travers la savane et les rivières sont suffisants pour atteindre la base du Roraima. Il y a peu de dénivelés mais un fort ensoleillement. L'ascension du mont se fait tout d'abord par un sentier à travers la forêt pluviale où l'on peut croiser diverses  espèces d'oiseaux et de plantes, ensuite on emprunte un passage le long de la paroi permettant d'atteindre le plateau sommital du Roraima.

 

DELTA DE L'ORÉNOQUE

ORENOQUEL'Orénoque  alimenté par 194 grands fleuves forme à son extrémité un gigantesque delta, univers végétal posé sur l'eau ou le minéral est absent. Le Delta de l'Orénoque (Delta Amacuro) jusqu'a là territoire fédéral est devenu en 1991 le 21è état du Vénézuéla. Il s'étale sur 370 km de côte et 40 240 km² de jungle et de canaux, ainsi l'Orénoque ne possède pas moins de 37 embouchures.

WARAOSLe delta est le territoire d'environ 15 000 indiens guaraunos ( ou waraos) qui signifie "peuple des pirogues". Les Waraos sont parfaitement adaptés à cet habitat aquatique. Les nombreux et étroits bras du fleuves sont les seuls moyens de communication. L'habitat type des Waraos est le palafito, exclusivement sur la berge. Des allées sur pilotis relient ces habitations entre elles.

PAPILLONBoca de Uracoa est la dernière ville avant de traverser en barge le fleuve puis d'embarquer sur un bateau traditionnel en bois (moteur) afin de rejoindre le campement de Ubanoco. La flore et la faune du delta sont exceptionnelles, il  est nécessaire de louer une pirogue à moteur et les services d'un guide pour en découvrir les bras reculés peuplés de dauphins d'eau douce, d'oiseaux exotiques (toucans, perroquets...), de singes hurleurs et également piranhas, caïmans et boa constrictor.

 

 

CORDILLÈRE DE CARIPE ET PÉNINSULE DE PARIA

PLAGE DE MÉRIDASi la géographie du Vénézuéla est moins tourmentée que celle d'autres pays d'Amérique latine, ses paysages restent variés et de toute beauté aussi lorsque l'on remonte au nord du pays (Maturin), des montagnes recouvertes d'une végétation abondante abritent plantations de café et de cacao .

 PLAGE DE QUEREPARELe village de Caripe est l'occasion de faire une halte afin de s'y intéresser d'un peu plus près, non pas parce que les plantations sont la propriété de descendants d'italiens et de.. corses mais une espèce d'oiseau unique au monde y a trouvé refuge. Il s'agit du "Guacharo",oiseau cavernicole il se dirige dans l'obscurité comme les chauves-souris. La grotte qui porte le même nom abrite environ 15000 "Guacharos", on peut également y trouver des petits rongeurs, poissons et crustacés. En effet, les "guacharos" quittent leur demeure  au coucher du soleil pour trouver de quoi manger dans un périmètre de 10km puis reviennent au lever du soleil prendre place dans les plafonds de cette grotte. Ce sont donc des milliers de graines qui vont retomber au sol et dans les zones d'eau et ainsi va se créer un semblant de flore suffisant pour permettre à tout ce petit monde de vivre.

PERROQUET


.

accueil | contact | Horizo dans vos favoris | Echange de liens
Copyright © 2001-20
17 Horizo.com - Tous droits réservés.