Voyage au Venezuela
Version française Version espagnole Version anglaise
DIVERS
...
VENEZUELA
La Gran Sabana

"The lost world"De retour d’une expédition au Venezuela vers 1880, le Botaniste Everard Im Thurn, premier occidental à avoir escaladé le mont Roraima, donne une série de conférences à Londres et captive l’auditoire lorsqu’il explique que le large sommet aplati de ce bloc rocheux abrite des espèces végétales et animales n’ayant eu aucune interaction avec le reste du monde depuis des millions d’années.

Conan DoyleDe retour d’une expédition au Venezuela vers 1880, le Botaniste Everard Im Thurn, premier occidental à avoir escaladé le mont Roraima, donne une série de conférences à Londres et captive l’auditoire lorsqu’il explique que le large sommet aplati de ce bloc rocheux abrite des espèces végétales et animales n’ayant eu aucune interaction avec le reste du monde depuis des millions d’années.

Lors d’une conférence, est présent dans la salle un romancier qui va s’inspirer de cette histoire pour écrire un livre qui fera le tour du monde, ce romancier est Sir Arthur Conan Doyle et son roman est le non moins célèbre The Lost World (Un monde perdu), publié en 1912. Le roman a pour cadre une montagne similaire, peuplé de dinosaures et d’hommes singes. Ce livre de Conan Doyle a incontestablement contribué à la réputation de la Gran Sabana. Il inspirera d’ailleurs à son tour, près d’un siècle plus tard un certain Steven Spielberg pour son film Jurassic Parc (Le Monde Perdu).

 

Les Tepuyes

Tepuy CucenamLe mont Roraima haut de 2810m est le plus élevé et le plus caractéristique des tepuyes de la Gran Sabana. Un tepui comme l’appelle les Indiens Pemons est un large bloc rocheux au sommet aplati. Le plateau des Guyanes, sur lequel s’élèvent plusieurs dizaines de tepuyes, est l’une des plus anciennes formations géologiques du monde. La constitution de ces hauts blocs a presque deux milliards d’années, elle est donc antérieure aux formes de vies les plus primitives. Tepuy RoraimaLorsque les continents sud-américain et africain se séparèrent l’un de l’autre il y a 135 millions d’années, le plateau de Guyane se fissura. L’érosion du temps accomplit son lent travail, élargissant les brèches. C’est ainsi que se sont formés les tepuyes.

Certains tepuyes comme l’Auyan sont recouverts de marécages alors que d’autres, comme le Roraima, sont des terrains arides. Les scientifiques ont relevé une flore et une faune propre à chaque tepui. Il faut savoir qu’actuellement l’accès des tepuyes est plutôt à tendance fermeture, et ceci pour deux raisons. La première est la protection de ces zones et de ces « habitants » face à la pollution touristique, toutefois autorisé aux scientifiques. Et la deuxième consiste à protéger les randonneurs eux-mêmes ! En effet il y a peu de temps un couple accompagné de leur garçon décidèrent de s’aventurer sur l’un de ces tepuyes, l’enfant disparut sans jamais donné signe de vie. Il est courant de rencontrer au sommet de ces blocs des crevasses profondes de plusieurs centaines de mètres !

Après la dernière glaciation, le territoire de la Gran Sabana fut investi par les Indiens Pemons, dont les descendants vivent encore dans la région aujourd’hui.

 

Canaima

Canaima est le plus grand centre touristique de la Gran Sabana. Situé dans une plaine, au nord ouest de la Gran Sabana, le village a été créé dans les années 50 afin de servir de base touristique au Parque Nacional Canaima, le sixième du monde pour la superficie (trois millions d’hectares). Le Rio Carrao y forme un lac bordé d’une plage au sable rosé et ombragé de palmiers. Les chutes Hacha se déversent dans le lac avec comme toile de fond, la silhouette de plusieurs tepuyes dont celle de l’Auyan-tepui (« montagne du diable »), qui culmine à 2580m d’altitude.

Des espèces rares d’oiseaux résident dans le  parc tel le coq de roche doré. On y répertorie également des pumas, des jaguars et des tapirs.

 

Salto Angel

Jimmy Angel (à gauche)La découverte accidentelle de la plus haute cascade du monde par un pilote américain, Jimmy Angel, fait partie de la légende de Gran Sabana.

En 1935, Angel vit à Panama et gagne sa vie en tant que pilote. Un jour de réflexion sur son avenir, il voit venir un vieil ingénieur mexicain lui proposant une coquette somme s’il accepte de l’emmener sur un tepui dans la région de Gran Sabana. Angel accepte l’offre. Après un voyage mouvementé, il parvint à atterrir sur un sommet. Puis les deux hommes commencent à creuser. « En trois jours nous avions récolté trente kilos d’or, raconta Angel »

Monoplan de JimmyUn an plus tard Angel, accompagné de sa femme, d’un géologue et du jardinier de celui-ci, essaya de retrouver le site sans succès. Après plusieurs survols de la zone, il posa son monoplan sur le sommet de l’Auyan-tepui, près d’une fine rivière. Mais l’avion s’étant embourbé, il lui fut impossible de redécoller. Ils parvinrent à redescendre, mais il leur fallut marcher pendant onze jours avant d’atteindre un lieu habité. Toutefois le voyage ne fut pas vain, a proximité du lieu d’atterrissage de l’avion, les aventuriers avaient fait une découverte : la rivière alimentant la plus haute cascade du monde. Elle fut donc baptisée Salto Angel.

Quand à l’avion, il demeura au sommet du tepui jusqu’en 1970, avant d’être remplacé par une copie. L’original est aujourd’hui exposé à la sortie de l’aéroport de Ciudad Bolivar

Monoplan de Jimmy


.

accueil | contact | Horizo dans vos favoris | Echange de liens
Copyright © 2001-20
17 Horizo.com - Tous droits réservés.